Clicky

Cardo Scala Rider Pack Talk Duo : Le top des intercom moto en 2018

Pour moi les intercom qui embarquent de nouvelles technologies sont toujours des produits que j’adore tester, ces petits gadgets peuvent juste simplifier l’utilisation de l’appareil ou complètement révolutionner son principe de fonctionnement pour le rendre plus performant ou intuitif à utiliser. Je me devais donc de vous parler de mon test du Scala Rider PackTalk Duo, un intercom moto récent et bourré de nouvelle technologies. C’est mon intercom préféré et celui que j’utilise le plus souvent aujourd’hui, je vais vous expliquer pourquoi sur cette page…

Mon test

L’intercom Cardo ScalaRider PackTalk Duo a été créé pour permettre à plusieurs motards de communiquer entre eux en utilisant la technologie Bluetooth ou ce qu’ils appellent le “Dynamic Meshwork Communication” (DMC). Qu’est ce que c’est que ce DMC ? Comme Cardo l’explique : “En mode intercom DMC, chaque utilisateur agit comme un hub de communication autonome qui maintiens des liens de communication simultanés et indépendant avec chacun des autres membres du groupe, dans un réseau maillé”.  Cela signifie que des motards peuvent joindre, quitter et rejoindre la conversation sans compromettre l’intégrité du réseau, de plus le réseau est re-optimisé à chaque fois qu’une personne le rejoins/le quitte. Lors de mon test j’ai essayé avec un de mes amis de m’éloigner du groupe principal, nous pouvions encore discuter entre nous mais plus avec le groupe, dès que nous sommes revenus à portée la connexion s’est re-établie avec le groupe et nous avons pu recommencer à discuter tous ensemble.

L’incroyable clareté des conversations nous a tous surpris. La qualité des voix était toujours très claire et la technologie full-duplex permet une conversation naturelle, permettant à plusieurs personnes sur le réseau de parler en même temps sans avoir à attendre que le canal ne se libère. C’est la même différence qu’entre un téléphone et un talkie-walkie. Ma personnalité et celle de mes amis riders étant plutôt bruyantes, nous avons rapidement compris pourquoi le système est limité à 6 conversations actives à la fois, bien qu’on puisse augmenter cette limite à 15.

Ce système de radio fonctionne mieux lorsqu’on reste en vue les uns des autres, cela s’appelle “radios à visibilité dirrecte”. Cependant, le constructeur annonce une portée allant jusqu’à 8 Km, lors de mes tests j’ai pu comprendre que la portée réelle était bien moindre… Un terrain bien plat comme des plaines nous donnait une portée excellente de plus d’un kilomètre tandis que dans des routes sinueuses de montagnes nous ne pouvions parler qu’à partir de 300 – 400 mètres de distance.

Une fonctionnalité sympas qui a très bien fonctionné (quand on a compris comment l’utiliser) c’est le “Pont” qui permet à un passager équippé d’un produit concurrent ou plus ancien non-compatible avec le DMC de se connecter tout de même à la conversation. En fait cette technologie va utiliser l’intercom le plus proche comme un “répéteur” qui va transmettre non seulement ses conversation mais aussi celles de tous les autres utilisateurs et ce dans les deux sens, ainsi une personne avec un intercom bluetooth plus ancien peut aussi participer à la conversation. Les autres fonctionnalité permettent de recevoir des appels (avec une option pour répondre en groupe à l’appel), écouter la radio FM, un GPS ou un MP3 et partager une conversation privée avec certainnes personnes du groupe.

Les nouveaux modèles de PackTalk sont très simples à utiliser avec seulement deux boutons pour contrôler tout l’appareil. Pour rendre son utilisation encore plus simple il est possible de télécharger l’application Cardo Smartset qui transforme votre smartphone en télécommande pour le Packtalk System. Depuis l’app vous pourrez passer du bluetooth au DMC facilement, procéder à des réglages du son, ajouter ou retirer des utilisateurs du réseau intercom, mettre une station de radio en fond et même plus avec le simple toucher du bout de votre doigt.

Avant de l’utiliser j’ai du mettre à jour la version du logiciel vers la 2.0 et télécharger le nouveau manuel d’utilisation (je vous recommande vivement d’en faire de même). L’installation physique de l’intercom s’est parfaitement déroulée, ajustez simplement les hauts parleurs à hauteurs d’oreilles et clippez le boitier de l’intercom pour bien le fixer à votre casque. Il ne vous reste plus qu’à enfiler votre casque et ajuster le micro pour qu’on vous enttende bien.

Malgrès les difficultées de certains internautes à connecter l’intercom en mode DMC, cette opération s’est déroulée sans aucun problème de mon côté. En fait je ne sais même pas comment il est possible de rater cette manipulation : on met un des intercom en mode “Pack creator” et les autres en mode “Pair”, ces derniers vont détecter automatiquement le réseau créé et il suffit de le sélectionner pour le rejoindre très simplement. Il semblerais en fait qu’il y ait quelques étapes crutiales qui, si elles ne sont pas respectées, peuvent nuire au bon fonctionnement de l’appareil. Vous trouverez plusieurs vidéos Youtube pour vous guider à travers la connexion de nouveaux appareils.

Mon avis

Unanimement, mon groupe de motards, a décidé d’élever le Cardo ScalaRider PackTalk Duo au titre de “meilleur intercom moto en 2018”. Il nous a permis d’organiser des conversations à beaucoup de participants en même temps et cela très simplement. La technologie DMC permet de grandement améliorer la portée du bluetooth et de gérer les conversations jusqu’à 12 personnes en même temps – parfait pour les sorties en groupe. Je peux comprendre pourquoi ce genre de système deviens rapidement indispensables aux motards qui aiment sortir en groupe. Pour moi et mes amis, le Cardo ScalaRider PackTalk est l’intercom moto le plus complet en 2018 permettant de parler à de nombreux amis, de répondre au téléphone, d’écouter de la musique…

Je le recommande si vous voulez un produit très polyvalent et très performant dans tous les domaines.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: